Après quelques temps passé sur internet à chercher le voilier de nos rêves,nous sommes tombés sur un voilier du chantier naval du Roussillon de type FERIA32.

C’est un dériveur lesté de 9.20

Nous étions sous le charme de cette carène.

Nous décidons de prendre rendez-vous pour le voir de plus prés.

 

 

 

 

 

Arrivé à Nantes nous nous apercevons vite qu’il y a énormément de boulot avant de le mettre à l’eau.

 

 

Notre décision été prise"ce voilier sera bientôt le nôtre" dés que nous aurons vendu nôtre semi rigide actuel.

Au bout d’un mois nous arrivons enfin à vendre notre bateau, je passe un coup de téléphone au propriétaire du voilier qui nous confirme que son bateau n’était toujours pas vendu. Ouf, je m’empresse de lui verser un acompte.

 

Maintenant c’est pas le tout, mais il faut le ramener et il y a quand même 200 km à parcourir.

Nous prenons un transporteur spécialisé qui nous le livre début Mai 2010.

 


 

 

 

C’est bon le voilier est en place, il a fallu une grue pour le lever, les voisins se demandaient bien ce qu’il ce passait chez nous.

 

Les travaux débutent par le ponçage de la quille afin de la repeindre au plus vite pour ne pas aggraver l’avancement de la rouille.

La liaison coque quille était également à refaire.

Une fois ces travaux terminés, nous avons entrepris le démontage de tout l’accastillage et les hublots afin de tout poncer plus facilement ainsi que la coque.

 

 

Après quelques averses, je me décide à faire un abri afin de travailler par tout les temps car poncer sous la pluie "c’est impossible".

 

 

C’est bon le voilier est à l’abri nous pouvons continuer les travaux.

Les journées de ponçage s’enchainent.

Pas moins de 300 disques à poncer pour mettre la coque à nue.

 


 Après 2 mois de travaux (ponçage, mastic) nous commençons enfin la peinture.

Nous faisons un traitement préventif de l’osmose sous la ligne de flottaison.

Pas moins de 5 couches sont nécessaires.

 

 

Entre 2 couches de peinture,  je prend le temps de m’occuper des enfants en leurs fabriquant une cabane dans les arbres

 

 

Ne sont ils  pas mignons dans leur nouvelle cabane ?

 

Une fois la partie basse terminée, c’est au tour du pont de trouver ça nouvelle couleur.

2 couches d’après et la couleur finale peut enfin voir le jour.

 

 

C’est bon le pont est terminé, place au franc bord maintenant.

 

 

 

 

 

Après quelques galères dues à la météo, les peintures extérieures sont enfin finies.

 

 

Après tout ce travail, le montage de l’accastillage fût un vrai régal.

 

 

 

<a href="http://www.123compteur.com" target="_blank">compteur</a>